Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Atelier de l'ébéniste C COGNARD Eure restaurateur fabricant agencement Paris Oise Yvelines meuble ancien rénovation meuble personnalisé
  • Atelier de l'ébéniste C COGNARD Eure restaurateur fabricant agencement Paris Oise Yvelines meuble ancien rénovation meuble personnalisé
  • : Artisan d'art ébéniste en Normandie depuis 1987 fabrication restauration meubles plaqués et bois massif meuble de style et contemporain meubles peints patinés boiseries vernis au tampon aménagement bibliothèque murale sur mesure relooking customisaton vieux meubles création meubles originaux
  • Contact

nos coordonnées

Christian COGNARD
8, route de Quillebeuf
27500 Pont-Audemer

tel: 02 32 42 17 01

 

Visitez notre nouveau site:

enseigne ebeniste

Rechercher

Restaurateur de meuble ancien

Feuilletez-moi en cliquant sur la couverture
et passez un moment agréable dans l'atelier.


L'atelier de l'ébéniste menuisier en meuble
Publiez sur Calaméo ou explorez la bibliothèque.

Bibliothèque style Directoire

 Voulez-vous savoir

comment est conçu le projet

d'aménagement d'une bibliothèque,

sa création, son montage,

dans l'atelier de l'ébéniste

C. COGNARD,

et sa livraison chez les clients?

 

 

Partez à la découverte

de la fabrication

de ce meuble sur mesure,

en cliquant sur le livre...

 

Publiez sur Calaméo ou explorez la bibliothèque.
AUTRE LIVRE A OUVRIR:
Armoire Dressing Rangement et bleu charette!
 

A SAVOIR SUR LA RESTAURATION:

En restauration de meuble plaqué.

Après décapage du vernis
(quand cela est nécessaire),
le ponçage se fait avec
un papier grain 240 usé
pour polir le bois, avant
de vernir au tampon.

En aucun cas n'utiliser
une machine ponceuse,
un racloir, ou un papier au gros grain.

-POURQUOI?

Pour préserver au maximum
l'épaisseur du placage et
conserver la couleur patinée
du bois ancien.
A force de retirer du bois,
il ne reste plus de placage
et la valeur du meuble en est diminuée.

Plan Atelier C. Cognard


Afficher Ebeniste Christian Cognard sur une carte plus grande

BIENVENUE

Dans l'Atelier  de Christian COGNARD
en Normandie



Nous sommes à votre disposition
 pour toute
réalisation personnalisée

au  02 32 42 17 01

 
 Vous pouvez laissez un petit commentaire
 pour partager votre avis

27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 17:52



C'est un vernis à base de gomme-laque
qui provient des Indes, d'Asie.



Le vernissage a commencé au XVIII ème Siècle vers la fin du règne de Louis XV.
On ignore qui a mis au point cette méthode.



Un bref historique :

Le mot laque vient de l'indien LAKSA qui signifie cent mille et se rapporte
au grand nombre de cochenilles qui produisent la matière première
de la gomme-laque.

C'est le produit de sécrétion de la cochenille: Coccus Lacca





Elle vit sur les buissons et arbres: figuier, jujubier, croton-à-laque...
Elles percent les jeunes pousses pour se nourrir de la sève
qu'elles transforment en une masse résineuse: la gomme-laque,
qui est ensuite éliminée et déposée sur les branches et brindilles.

La gomme-laque est récupérée par grattage et purifiée des impuretés
(morceaux de bois, larves mortes).

P.S. Ne pas confondre avec une autre cochenille, mexicaine,
qui donne la teinture rouge: le carmin.



Maintenant nous passons à la phase vernis au tampon



Les ingrédients pour la fabrication du vernis.








Dans le pot à gauche la gomme-laque
en paillettes (à dissoudre dans
l'alcool à 95°).

La même  gomme-laque
l'arathoum,
en cabochon, à chauffer
pour fondre et utilisée
pour boucher les trous et fissures
(dans le pot à droite).










Son aspect  varie selon la provenance.
Quelques noms de gomme-laque pour le plaisir des mots et leur évocation:

L'éléphant
La cerise
Le benjoin
La fine orange
La colophane
La gomme damar
La sandaraque
L'élémi...





L'alcool à 95° dans la bouteille de gauche.

Le vernis au tampon (on peut le  fabriquer soi-même ou l'acheter
chez un droguiste spécialisé)
bouteille de droite.

La ponce soie qui est de la poudre
fine de pierre ponce, dans le bocal
renversé.

Le tripoli de venise dans l'autre
bocal peut être utilisé aprés le remplissage, quand on a
commencé la charge de vernis.

L'huile de vaseline très fine
ou l'huile de lin dans le petit pot.

Le tampon au milieu.











Le tampon est fait dans un carré
de torchon fin.

Il enrobe la mèche .

Et je le conserve dans un bocal
entre deux utilisations.














La méthode comprend trois parties.

(Ca n'est pas un cours magistral.
Je le fais simple pour les non initiés.)


Le remplissage:

Avec un tampon imprégné d'alcool à 95° et de la ponce soie qu'on saupoudre
sur la surface de bois.
On travaille en petits ronds pour remplir les pores de ce mélange.


La surface reste mat.



24heures plus tard



La charge de vernis:

On procède toujours par ronds mais le tampon est imprégné
de vernis et d'un peu d'alcool.
Quand on a déposé du vernis on peu ajouter une goutte d'huile
sur le tampon pour qu'il n'adhère pas au vernis déjà déposé et
on continue le travaille jusqu'à vider le tampon.




24 heures plus tard


L'éclaircissage:

A l'aide d'un nouveau tampon imprégné (mais pas trop)
d'alcool, on ôte l'huile ce qui donne l'éclat du vernis au tampon.



Opération délicate car on peu "brûler" le vernis
c'est-à-dire le retirer!


Dans toutes ces manoeuvres il faut
du doigté et de l'expérience,
ni trop, ni pas assez de produits, d'huile,
presser le tampon en suivant l'écoulement du vernis...


Le meuble sur lequel j'ai travaillé
est une table à écrire Napoléon III
en placage de palissandre(plus foncé)
et de bois de rose.
La marqueterie, plusieurs essences dont du buis.


Voici son état à l'arrivée dans notre atelier









Les bronzes avaient
disparus!

Et le tout ayant bien souffert.



















Après restauration

Mise en place de chutes
sur le haut des pieds.

Et des sabots aux
bas des pieds.










J'espère que cette démonstration certes, simplifiée,pour un pro,
n'a tout de même pas pas été trop ardue!?


Partager cet article

Repost 0
Published by cognard jocelyne - dans Les petites choses à savoir
commenter cet article

commentaires

noisette27 10/11/2008 11:54

Et bien celàme fait plaisir. J'ai vraiment beaucoup aimé.

Je viens de t'envoyer aussi un mot en interne

noisette27 10/11/2008 11:31

bah alors jocelyne chapeau. J'aime beaucoup quand tu expliques comme ça. J'ai appris ainsi que le rouge camin c'était grâce à une chenille. Je croyais que le rouge carmin venait grâce à une plante....Très instructif ton cours, et bravo la table est vraiment magnifique

cognard jocelyne 10/11/2008 11:36


Merci, noisette 27
C'est grâce à toi que j'ai écrit cet article, comme tu me l'avais suggéré.